L'amour est dans le pré

Tu as vu les deux pédés en face ?

Si l’apparition du premier candidat homosexuel dans l’émission « l’amour est dans le pré » représente une avancée en matière de tolérance, il reste des progrès a faire en matière de lutte contre l’homophobie chez nous : Un père et son fils, d’une vingtaine d’année, voyagent dans le tram en face de moi. Face à eux un couple d’homme discute. L’homme regarde la scène visiblement choqué, puis il s’adresse à son fils avec un air dégouté : « Tu as vu les deux pédés en face ? ». En observateur attentif de la scène, je perçois rapidement le malaise du jeune homme. Il rit jaune, son père fait mine de ne rien voir.

Une homophobie « acceptable » ?

Pour ce père visiblement choqué par la scène qu’il observe, le terme de « pédés » vient naturellement et ne semble pas poser de question. Pour le fils, c’est une tout autre histoire. Ce jeune homme est visiblement attiré par les hommes. Beaucoup de signes visibles dans son attitude, son regard, sa gêne a peine dissimulée face à l’attitude homophobe de son père ne trompe guère. Ce terme est une insulte homophobe, mais pire encore, c’est l’attitude de son père qui l’enferme dans un silence qui est terrible … Pour les autres voyageurs, la scène semble normale, personne n’a même levé la tête pour s’offusquer, ne serais-ce que du regard.

Comment vivre bien son homosexualité ?

Dans un contexte encore visiblement homophobe, beaucoup de jeunes homosexuels ont du mal à s’accepter, ou à vivre leur homosexualité simplement et naturellement. L’homosexuel vit dans un paradoxe constant : «  Le dire ou pas » mais pourquoi le dire ? Les hétéros n’ont pas besoin de dire à leurs familles ou amis : « Salut, je suis hétéro, et toi ? » … Et pourtant, ne pas le dire c’est s’expose à ne pas pouvoir être soi-même face aux autres …

Pierre COCHETEUX, Mon Psy Gay.

CatégorieHomophobie

2014 © VRPS Consulting, par Pierre Cocheteux

Analyse Transactionnelle . fr + 33 6 38 39 39 33