Don du sang

La ministre de la Santé Marisol Touraine à annoncé le mercredi 4 octobre dernier qu’elle mettrait fin à l’interdiction, qui empêché les homosexuels depuis 1983 de donner leur sang, mais sous la condition d’une abstinence sexuelle de 12 Mois !

Faut-il se réjouir de cette avancée ?

Il s’agit en effet de la levée de l’exclusion pure et simple des homosexuels du don du sang qui constitue en soi une avancée. Mais il convient de modérer notre joie au regard de la profonde méconnaissance du sujet, dont témoigne ainsi la ministère de la Santé.

En effet un couple hétérosexuel contaminé et ayant des relations extraconjugales à haut risque (Pratique de l’échangisme par exemple) continue de pouvoir donner son sang, au risque de transmettre le VIH !

Plusieurs associations militantes ne s’y trompent d’ailleurs pas  comme en témoignent les réactions suivantes : «La ministre de la Santé Marisol Touraine annonce l’ouverture progressive du don du sang aux homosexuels en 2016 sous condition d’abstinence sexuelle pendant 12 mois ! La Lesbian & Gay Pride Montpellier regrette ce préalable irréaliste et cette “autorisation” absurde ! » selon la Lesbian and Gay Pride Montpellier d’après le Yagg.

Le problème du don du sang n’est pas lié à une « population à risque », mais bien plutôt à des « pratiques à risque » : la bareback par exemple dont la ministre de la Santé semble ne pas se préoccuper.

Pierre COCHETEUX, mon psy gay

CatégorieSanté, Sexualité

2014 © VRPS Consulting, par Pierre Cocheteux

Analyse Transactionnelle . fr + 33 6 38 39 39 33