Les Français, l’homoparentalité et la question des droits des homosexuels

Sondage : Les Français, l’homoparentalité et la question des droits des homosexuels dans la campagne présidentielle

ADFH (Association des Familles Homoparentales)

À l’heure où les primaires et l’élection présidentielle font débat, l’Association Des Familles Homoparentales (ADFH) a souhaité faire le point sur la perception de l’homoparentalité et la position des Français sur la question des droits des homosexuel-le-s et des familles homoparentales dans la campagne présidentielle. Pour cela, l’association a commandé à l’Ifop une grande enquête, réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de 2 274 personnes, qui s’avère riche en enseignements :

Les principaux résultats de ce sondage :

  • 63% des Français pensent que les familles homoparentales sont des familles à part entière (+2 points en deux ans).
  • 71% des Français connaissent dans leur entourage direct un-e ou plusieurs homosexuel-le-s qui, pour 22% d’entre eux/elles, ont des enfants.
  • 62% des Français sont contre l’abrogation de la Loi Taubira et 65% des Français souhaitent que le prochain Président de la République maintienne cette loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe.
  • 59% des Français sont pour l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de femmes (+6 points) et 56% des Français souhaitent que le prochain Président de la République fasse cette réforme.
  • 66% des Français ont une bonne image des mères porteuses.
  • 57% des Français souhaitent voir en France un encadrement de la Gestation Pour Autrui (GPA) pour les couples hétérosexuels et 44% pour les couples d’hommes (+4 points).
  • 65% des Français souhaitent que le prochain Président de la République reconnaisse les mêmes droits aux enfants nés par GPA que les autres enfants.

François Hollande apparaît comme le candidat le plus favorable aux réformes en faveur des droits des homosexuels (55% des Français le jugent favorables à ces réformes), devant les autres candidats ou potentiels candidats de gauche à l’élection présidentielle comme Jean-Luc Mélenchon (35%) ou Emmanuel Macron (27%)

À droite, tous les candidats paraissent aux yeux des Français plus opposés que favorables à la défense des droits des couples homosexuels : Nicolas Sarkozy apparaissant, de loin, comme le candidat politiquement le moins « Gay-friendly » de tous les candidats à la primaire des Républicains (46% des Français le jugent hostile à ces droits, contre seulement 14% qui pensent qu’il leur est favorable).

À l’extrême-droite, Marine Le Pen n’en reste pas moins perçue comme la personnalité politique la plus opposée aux droits des couples homosexuels : 60% des Français estiment qu’elle y est hostile, contre seulement 14% qui pensent qu’elle leur est favorable […]

En lire plus

2014 © VRPS Consulting, par Pierre Cocheteux

Analyse Transactionnelle . fr + 33 6 38 39 39 33